Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


FORUM COUCOURS PRONOSTIC POKER INFO SPORT
 
NEW PORTAIL!!!!NEW PORTAIL!!!!  la fin de la Belgique ? Images17  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

 

 la fin de la Belgique ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 7:01

Après l'échec des négociations entre Flamands et francophones, les politiques wallons évoquent pour la première fois une éventuelle scission.

L'hypothèse d'une scission du pays commence à faire son chemin dans le monde politique belge francophone. Plusieurs représentants de premier plan ont ouvertement évoqué cette éventualité dimanche après l'échec des négociations entre Wallons et indépendantistes Flamands qui auraient dû aboutir vendredi à la formation d'un gouvernement. Les déclarations sont toutes venues du parti socialiste, vainqueur des récentes élections législatives du 13 juin en Wallonie.

«Espérons d'abord que ça n'arrive pas parce qu'en cas de scission ce sont les populations les plus fragiles qui en paieront le prix le plus lourd», a déclaré la ministre de la Santé et des Affaires sociales du gouvernement actuel, Laurette Onkelinx, dans un entretien paru dans le quotidien La Dernière Heure. «D'un autre côté, on ne peut plus ignorer que parmi une grande partie de la population flamande, c'est un voeu», a-t-elle poursuivi. La vice-Premier ministre a souligné qu'il fallait se préparerchez les Wallons «à la fin de la Belgique». «Sans quoi on risque d'être les dindons de la farce» côté francophone, a-t-elle jugé.

Le parti indépendantiste flamand NV-A a remporté les élections dans la partie néerlandophone du pays en juin. Depuis, des négociations visant à former un gouvernement de coalition avec les francophones ont échoué en raison de divergences sur l'avenir du royaume. Le roi des Belges Albert II a désigné samedi deux médiateurs, un francophone et un Flamand, pour tenter de relancer les discussions et surmonter ainsi la crise politique.

«Nous devons nous prendre en main»


Un autre responsable francophone, le ministre-président de Wallonie, Rudy Demotte, a appelé sa communauté à envisager désormais «toutes les hypothèses», dont celle de se prendre en mains toute seule sans la Flandre. «Il est certain que nous devons nous prendre en mains nous-mêmes», a-t-il dit à la radio RTBF. D'après lui, il faut aujourd'hui réfléchir à toutes les hypothèses «qui nous imposent de pouvoir nous assumer». A ses yeux, la Wallonie et Bruxelles, la troisième région du pays - très majoritairement francophone mais enclavée à l'intérieur de la Flandre - ont des outils «pour voir ce qu'on peut faire pour soi-même et ne pas attendre demain».

Ces prises de position s'ajoutent à celle d'un autre responsable important du parti socialiste francophone, Philippe Moureaux. Ce dernier a été le premier à briser le tabou d'une éventuelle scission en évoquant dans une interview vendredi la scission du pays. «On est jusqu'à présent dans un processus de délitement de l'Etat. On va peut-être entrer dans l'organisation progressive de la séparation», a-t-il dit. Si les négociations pour former un gouvernement restent dans l'impasse, les Belges pourraient être convoqués à nouveau devant les urnes, avec un risque de radicalisation accrue de l'électorat flamand.

Dimanche, plusieurs dizaines de milliers de Flamands ont participé à une manifestation annuelle consistant à faire le tour de Bruxelles à vélo ou à pied pour rappeler aux francophones qui résident dans la capitale et sa banlieue qu'ils vivent entourés de la Flandre, et pour bien marquer le caractère néerlandophone de leur territoire.


la fin de la Belgique ? Images10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 11:23

La scission de la Belgique apparait comme la meilleur solution pour les deux communautés, ils ne trouveront jamais d'accord pour la langue. Le responsable de la crise est la Flandre qui souhaite écrase l'histoire des francophone en leur interdisant la langue française affraid ils se comportent comme des raciste ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 15:57

L'histoire de la Belgique a toujours été rythmée par les tension entre Wallon et Flamand.
AUjourd'hui la Flande (coté hollande) est plus importante économique que la Wallonie. Les néerlandophone en ont marre de "payer" pour les fraophone (explication très simpliste). Mais il y a environ 50 ans, c'était l'inverse !

A noter aussi que il y a plus de Flamands qui parlent français que de Wallon qui parlent hollandais.

Enfin, la culture wallonne se rapproche de plus en plus des français. Ce n'est peut-être pas le cas avec les Flamands et les holandais.



Quoi qu'il en soit, ce pays ne peut pas rester soudé. C'est comme si un couple homme/femme où les deux sont homos devait rester ensemble. Incompatible. L'écart entre les deux peuple est très important. Mais il a toujours été important et la Belgique s'est toujours sorti de ses crises.
La différence en ce moment, c'est l'individualisme mondial montant. Tout pour soi. Donc problème.

Si on voit une séparation de la Belgique en deux, j'ai très peur à court terme pour la Wallonie. La Flandre devrait s'en sortir mais aura beaucoup de difficulté qu'elle ne pense. Car un rapporchement entre la Flandre et la Hollande (au même titre que La France et la Wallonie) n'est pas du tout à l'ordre du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 16:58

bruno a écrit:
L'histoire de la Belgique a toujours été rythmée par les tension entre Wallon et Flamand.
AUjourd'hui la Flandre (coté hollande) est plus importante économique que la Wallonie. Les néerlandophone en ont marre de "payer" pour les francophones (explication très simpliste). Mais il y a environ 50 ans, c'était l'inverse !

A noter aussi que il y a plus de Flamands qui parlent français que de Wallon qui parlent hollandais.

Enfin, la culture wallonne se rapproche de plus en plus des français. Ce n'est peut-être pas le cas avec les Flamands et les holandais.



Quoi qu'il en soit, ce pays ne peut pas rester soudé. C'est comme si un couple homme/femme où les deux sont homos devait rester ensemble. Incompatible. L'écart entre les deux peuple est très important. Mais il a toujours été important et la Belgique s'est toujours sorti de ses crises.
La différence en ce moment, c'est l'individualisme mondial montant. Tout pour soi. Donc problème.

Si on voit une séparation de la Belgique en deux, j'ai très peur à court terme pour la Wallonie. La Flandre devrait s'en sortir mais aura beaucoup de difficulté qu'elle ne pense. Car un rapporchement entre la Flandre et la Hollande (au même titre que La France et la Wallonie) n'est pas du tout à l'ordre du jour.

Je vois que bruno s'est renseigné sur la question, c'est cool Wink

donc je vais reprendre tes points et apporter un peu de précision :

Déjà la Belgique qui se divise niveau linguistique ce n'est pas côté Pays Bas ou France mais Nord/Sud, il y a une chose que tu oublies et qui est primordiale par contre : Bruxelles : Entité indépendante (ni flamande ni wallone) mais qui appartient à la Belgique. Et c'est en fait le point crucial de cette éventuelle scission car personne ne veut céder Bruxelles à l'autre... quid de Bruxelles ? Un Monaco/Vatican/San Marin ???

L'argent est bien le nerf de la guerre et sur ce point tu as raison : la Wallonie a permis à la Belgique de progresser dans les années 50 grâce à la sidérurgie et aux mines de charbon ; ces activités ayant cessées, les flamands ont repris le flambeau économique du pays en développant l'industrie ainsi que le tertiaire (centres de recherches, de traduction etc..). Donc comme tu le dis à juste titre : les flamands actuellement enrichissent la Belgique, les wallons ayant eu du mal à se reconvertir (et se reposant sur leurs richesses ? c'est possible...)

Bonne remarque de ta part aussi sur la culture : mais par exemple je peux te dire qu'un flamand de l'est de la Belgique parvient à peine à communiquer avec un flamand de l'ouest ! Pourquoi ? les dialectes qui se sont installés dans les différentes provinces existantes (Limbourg, Flandre Occidentale, Flandre Orientale etc...) donc les différences linguistiques existent même au sein de la communauté flamande alors que pour les wallons il n'y a aucun souci.

Le rapprochement que tu évoques est comme tu le dis "pas à l'ordre du jour" : les flamands et les hollandais se comprennent à peine car le flamand est (lui aussi) un dialecte du Néerlandais (pour preuve, le néerlandais que j'ai appris est considéré comme une langue de "bourgeois" par les flamands que je côtoyais !) donc niveau flandre c'est un dialecte d'une langue officielle (Néerlandais) lui aussi repris en dialecte dans les différentes provinces flamandes.
Pour les wallons, malheureusement pour eux j'ai envie de dire, la France ne les accueillera pas selon moi... je pense que nous avons suffisamment de soucis à régler en France pour accueillir une région étrangère "pauvre" non ?


En gros, voilà ce que je peux dire du haut de mes 32 ans, une naissance en Belgique (en Flandre !), et enfin 11 ans de travail en Wallonie (qui plus est dans une enclave car 4 villes wallones sont encerclées par la Flandre alors qu'elles étaient flamandes auparavant, mais ça c'est un cas particulier).

J'espère avoir éclairé la lanterne des personnes intéressées par le sujet Wink

PS : comme le précisait lesage, les wallons sont "interdits de séjour en flandre" (en tout cas pour s'y installer) car on fait tout pour --> écoles flamandes uniquement, administrations (mairie etc..) refusant de parler français aux wallons, documents administratifs non-traduits etc... et j'en passe.

[Je recherche un canular entendu à la radio où un gars se faisait passer pour l'ambassadeur du Congo et appelait une mairie flamande, sans succès...]


Dernière édition par Pleo le Mar 7 Sep - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 17:09

Pour ma part, je me suis intéressé en parlant avec des Belges. J'ai de très bon amis belge et grâce à mon métier j'en ai souvent rencontré.
Et avec les Wallons, j'ai toujours passé de super bons moments. Toujours pret pour la rigolade, ne se prenant pas au sérieux malgré les responsabilités importantes. J'ai d'ailleurs le souvenir d'avoir rencontré le président europe nokia, personne toujours là pour la déconne et n'hésitant pas à faire de l'auto dérision.
Ceci est une preuve d'intelligence selon moi.

Bien sûr, l'humour n'est pas la seule caractéristique des Belges. Ils savent être sérieux quand ils faut.

Petit à petit, j'ai donc appris sur ce pays en côtoyant les deux cultures. Je suis donc très intéressé par l'avenir de ce pays. ça pourrait devenir un peu comme le royaune uni où plusieurs pays sont regroupés dans le même royaume. Mais tous comprennent que ce n'est pas leur intérêt.

Pour Bruxelle, je ne savais pas ce que tu nous as appris. Et je n'ai malheureusement pas de solution !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitimeMar 7 Sep - 17:28

Les deux "médiateurs" désignés le week-end dernier par le roi Albert II, chef de l'Etat belge, pour tenter de renouer le dialogue entre les partis susceptibles de former un gouvernement, ont commencé leurs travaux mardi 7 septembre. Ils doivent d'abord rencontrer les présidents des sept partis (trois francophones, quatre flamands) qui s'étaient quittés sur un constat d'échec, à la fin de la semaine passée.

André Flahaut (PS), président de la Chambre des députés, et Danny Pieters, membre de la Nouvelle Alliance flamande (NVA) et président du Sénat, sont, dans leur région respective, issus des formations qui ont remporté les élections du 13 juin. Cela suffira-t-il pour relancer les discussions et permettre d'envisager un accord sur des réformes institutionnelles ? Le monde politique a, en tout cas, accueilli favorablement leur nomination. Tant le PS que la NVA, sans lesquels rien ne sera sans doute possible, se sont dit prêts à reprendre le dialogue.

La NVA minimise les récents appels de hauts responsables socialistes francophones à envisager la fin de la Belgique. Le PS note que le parti indépendantiste flamand n'a pas complètement rompu les ponts après son refus d'une ultime proposition visant à assurer le refinancement de Bruxelles, la troisième région du pays, au cœur des discussions sur l'avenir institutionnel du royaume.

Les appels – légèrement nuancés par la suite – de francophones à une éventuelle discussion sur la partition du pays paraissent avoir effrayé certains responsables politiques de Flandre. C'était peut-être leur véritable objectif : indiquer aux Flamands que, dans l'hypothèse d'une séparation, ils devraient abandonner la capitale du pays, qui s'allierait à la Wallonie.

Ce "plan B" évoqué de longue date sera-t-il viable ? "Oui", affirmait mardi le quotidien économique L'Echo. Le journal affirme que les quatre présidents de partis francophones, aidés d'universitaires, ont déjà testé divers modèles. Ils indiqueraient qu'un nouvel ensemble "Wallonie-Bruxelles" serait viable sur le plan économique et social. Cette "Belgique francophone" ne souffrirait que d'un handicap véritable : le chômage.

Cette analyse est plus optimiste que d'autres déjà effectuées, qui mettent notamment en évidence le poids de la dette publique – quelque 300 milliards d'euros, 100% du produit intérieur - dont le partage devrait être négocié. Certains avancent le critère de la population (soit 60 % pour la Flandre, 40% pour les francophones) ; d'autres, la capacité contributive de chaque région. Le redressement que la Wallonie a commencé il y a quelques années s'en trouverait, en tout cas, handicapé.

Outre le sort de Bruxelles, région bilingue, capitale européenne, belge… et flamande – les Wallons ont basé leurs institutions à Namur –, celui de la Flandre et de "Wallonie-Bruxelles" en Europe soulèverait bien des questions. Le traité de Lisbonne envisage la sortie d'un Etat de l'Union européenne (UE), mais pas un scénario de scission – la Tchéquie et la Slovaquie se sont séparées avant leur adhésion.

Les deux "nouveaux pays" belges devraient donc redemander une adhésion, négocier 35 chapitres très complexes, obtenir l'aval des 26 Etats membres actuels ou encore discuter de leur rentrée dans la monnaie unique…

Une autre gageure. De quoi laisser entendre que l'hypothèse de la séparation pourrait rester à l'état de slogan. D'autant que la dernière enquête en date sur le sentiment d'appartenance des Belges, effectuée en mai 2010 par trois universités, a montré que Flamands et Wallons restaient majoritairement attachés à l'existence de leur pays. Même si beaucoup réclament plus d'autonomie pour les régions.

A noter toutefois que les électeurs de la NVA disaient, à l'époque déjà, souhaiter majoritairement la disparition du pays. Et ce facteur-là complique, évidemment, les négociations en cours.
Jean-Pierre Stroobants

la fin de la Belgique ? Logole10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





la fin de la Belgique ? Empty
MessageSujet: Re: la fin de la Belgique ?   la fin de la Belgique ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
la fin de la Belgique ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les archives
» Explication des play offs Belgique
» Pronostics Phase de qualification Euro 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bla-Bla & choses divers :: La buvette-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser